Mercotte (Le Meilleur Pâtissier) : « Je suis arrivée au bon moment ! »

alpesmag_mercotte-026

Mercotte, de son vrai nom Jacqueline Mercorelli, n’en finit pas de régaler la blogosphère culinaire. En 2005, cette « Mamie Gâteau » lance son propre blog de pâtisserie baptisé « La cuisine de Mercotte ». Trois années s’écoulent et la voilà déjà qui publie son premier best-seller « Solution Macarons ». Pleine d’énergie à revendre, Mercotte est également chroniqueuse culinaire sur France Bleu Pays de Savoie. Fin 2012, la savoyarde de 70 ans se fait une place aux côtés du chef Cyril Lignac en intégrant le jury de l’émission « Le Meilleur Pâtissier » sur M6. Rencontre avec une figure montante de la pâtisserie…

Comment êtes-vous tombée dans la cuisine ? 
J’ai commencé à m’intéresser à la cuisine vers l’âge de 30 ans, après avoir eu mes quatre enfants. L’ouvrage La cuisine gourmande de Michel Guérard a été l’élément déclencheur.

Autrefois, vous postiez vos recettes sur des forums. Pourquoi avoir finalement créé un blog ? 
C’est une connaissance qui m’a fait découvrir l’existence des blogs. J’ai été charmée par l’aspect qualitatif de ces derniers. De plus, j’avais envie de démystifier les recettes des grands chefs afin de les rendre plus accessibles. Je n’ai jamais fait cela pour gagner ma vie mais simplement par amour du partage et de la transmission. En 2005, les blogs de cuisine se comptaient sur les doigts de la main. Je suis arrivée au bon moment !

Avez-vous suivi une formation de cuisine ? 
Pas du tout. J’ai fait hypokhâgne, Sciences Po puis une licence d’anglais.

“JE NE REGARDE JAMAIS
LA TÉLÉVISION ”

À quelle fréquence cuisinez-vous ? 
Je cuisine tous les jours pour manger et je réalise une recette par semaine pour mon blog La cuisine de Mercotte.

Qui sont vos testeurs ? 
Mes enfants lorsqu’ils sont de passage à la maison, mes collègues de France Bleu (NDLR : Mercotte présente À Table et Compagnie, une chronique culinaire diffusée du lundi au vendredi à 10h40 sur France Bleu Pays de Savoie) et mes collègues de ma maison d’édition.

Comment êtes-vous atterrie dans l’émission Le Meilleur Pâtissier diffusée sur M6 ? 
C’est la BBC française qui m’a contactée. Le Meilleur Pâtissier est adapté de l’émission britannique The Great Bake Off dans laquelle le jury est composé d’un chef reconnu et d’un amateur éclairé. Je correspondais au second profil.

Vous êtes plutôt réticente aux émissions culinaires… J’ai été surprise de vous voir dans Le Meilleur Pâtissier !
Je ne regarde jamais la télévision. Pour tout vous avouer, je n’ai toujours pas visionné l’intégralité des replays de l’émission. Je n’aime pas du tout les émissions comme Top Chef et Master Chef car je les trouve beaucoup trop agressives. Si j’ai accepté de participer à l’émission Le Meilleur Pâtissier, c’est parce que c’est un programme bienveillant.

Vous étiez l’unique jurée amatrice de l’émission. Comment avez-vous vécu l’aventure aux côtés du chef étoilé Cyril Lignac ?
J’avais déjà tourné avec Cyril en 2007 dans l’émission Chef, la recette diffusée sur M6, donc je n’ai jamais eu la moindre appréhension. Et puis ce n’est quand même pas un gamin de 35 ans qui va m’impressionner ! Je suis habituée à côtoyer de nombreux chefs étoilés. Ce sont des gens comme les autres.

Quel a été votre rapport avec les caméras ?
Je n’avais rien à prouver à personne. Je suis moi-même : quelqu’un de spontané. Les caméras me laissent totalement indifférente.

Que vous a apporté cette parenthèse télévisée ? 
Trois semaines de vacances dans le magnifique château de Neuville dans les Yvelines (rires) ! Cette expérience m’a également permis de rencontrer l’animatrice Faustine Bollaert. Je la trouve trop marrante !

Serez-vous de la partie si une deuxième édition se présente ? 
C’est certain ! Pour le moment, rien n’est encore officiel mais l’audience était au rendez-vous donc il y a de fortes chances qu’une autre saison pointe le bout de son nez.

“ Ma vie n’a pas changé
depuis la fin du tournage ”

Comment gérez-vous votre nouvelle notoriété ? 
Je m’en fiche complètement. Ma vie n’a pas changé depuis la fin du tournage. Parfois, les gens m’arrêtent dans la rue. Cela m’amuse et me fait rire.

Comment expliquez-vous l’engouement des Français pour la cuisine et les émissions culinaires ? 
Je trouve cela génial que les gens s’intéressent à ce métier difficile et prennent conscience que cela coûte souvent beaucoup moins cher de cuisiner de bons petits plats soi-même plutôt que de les acheter tout préparés. La télévision et internet facilitent l’accès aux recettes. L’approche est beaucoup plus facile. Tout est à portée de main. En France, on assiste au retour du fait maison et des produits locaux.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour être un bon pâtissier ? 
La rigueur, la précision, la motivation, la volonté, l’amour des bons produits et le choix des  outils et des ustensiles. En pâtisserie, il faut prendre son temps. Un bon pâtissier doit avoir le palais développé, une curiosité lui permettant de revisiter les desserts et d’explorer de nouvelles alliances. Il doit avoir le goût du travail bien fait.

Quelle est votre spécialité ? 
Les macarons à la vanille et à la cardamome.

plateaude macarons 1

Quels sont vos produits préférés ? 
Le chocolat Valrhona, l’huile essentielle en cristaux pour la réalisation des ganaches, les fruits de la passion et le yuzu car je raffole de l’acidité.

Le produit que vous détestez ? 
J’ai horreur de la noix de coco !

“ JE NE SUIS NI UNE BATTANTE,
NI UNE GAGNEUSE 

Quels chefs vous inspirent ? 
Christophe Michalak, Pierre Hermé, Philippe Conticini.

Quels sont vos prochains projets culinaires ? 
Je ne suis ni une battante ni une gagneuse. Je ne me lance pas de défi et ne suis pas dans la compétition. Je n’aime pas les concours. Je déteste l’agressivité. Pour moi, la pâtisserie doit être synonyme de douceur.

Avez-vous des adresses parisiennes à nous conseiller ?
Allez faire un tour à La pâtisserie des rêves et laissez vous tenter par le restaurant Boco.

Un grand merci à vous Mercotte pour cet entretien qui laisse flotter derrière lui, un léger parfum doux et sucré.

Propos recueillis par Emeline Salomez

Publicités

2 réflexions sur “Mercotte (Le Meilleur Pâtissier) : « Je suis arrivée au bon moment ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s