Le Court-Bouillon

De passage dans le quinzième arrondissement de Paris, j’en ai profité pour dénicher une adresse chaleureuse et intimiste où l’on se sent accueilli comme chez des amis. Tenu par Eric Achard et son épouse Isabelle, Le Court-Bouillon propose une cuisine traditionnelle mais raffinée dans un univers chic et élégant. Une trouvaille à découvrir sans plus attendre ! 

1

Après avoir fréquenté les plus beaux établissements de la capitale, dont le Taillevent et le Plaza Athénée, Eric Achard est venu poser ses valises avec sa femme dans le quinzième arrondissement de Paris.
C’est en 2009 que l’aventure commence. Baptisé Le Court-Bouillon, ce restaurant à taille humaine nous accueille dans un véritable havre de paix. Baignée dans une douce lumière tamisée, la salle respire la sérénité. De petites compositions florales et quelques toiles d’artistes subliment la décoration contemporaine.

10

Duo de choc
Bouchées de langoustines à l’orange, quasi de veau aux champignons des bois, soufflé à la mandarine impériale… Aux manettes, le chef s’exprime sur les thématiques de saison et ajoute sa signature personnelle aux grands classiques de la gastronomie traditionnelle. Et p
endant que son mari s’affaire derrière les fourneaux… Isabelle, désarmante de gentillesse, s’occupe – tout sourire – de la salle et excelle dans l’art de recevoir.

photo

L’heure de la dégustation
J’ai commencé le déjeuner avec un millefeuille d’escargots fourré de girolles et parsemé de copeaux de truffes. Par son jeu de textures, ce délice aux notes boisées ne manquera pas d’étonner les plus fins gourmets.

c

J’ai également été conquise par la terrine maison de foie gras mi-cuit à la fleur de sel et son chutney de figue. Amoureux du terroir et de la tradition, cette entrée est faite pour vous !

cb11

Côté mer, j’ai adoré le cabillaud rôti truffé de fines rondelles de chorizo. Accompagné de sa purée à l’huile d’olive, cette recette aux accents ibériques fond en bouche. Une valeur sûre ! 

5

Côté terre, je me suis délectée avec la canette des Dombes et ses légumes oubliés aux notes sucrées. La sauce, à tomber !

c2

Pour le final, la douceur tout citron & yuzu m’a régalée de ses notes acidulées. Un dessert ultra-croustillant est parfait pour clôturer le repas en toute légèreté.

c3

Côté vin, la cave assez variée compile les bonnes références avec un bon choix au verre.

On y revient pour :
♥ La qualité de l’accueil et du service
♥ Le cadre élégant, idéal pour un déjeuner d’affaires comme pour un dîner romantique
♥ Les cuissons des poissons et des viandes qui frôlent la perfection
♥ Le large choix dans la carte des vins

Infos pratiques :
Le Court-Bouillon
51, rue du Théâtre
75015 Paris

Venir en métro : 
Duplex (ligne 6)
Charles Michel (ligne 10)

Les formules :
Entrée, Plat ou Plat, Dessert : 39€
Entrée, Plat, Dessert : 45€

Réservations :
01 45 77 08 18

Fermetures :
Samedi midi, Dimanche et Lundi

Site internet : http://www.lecourtbouillon.com/




Publicités

Une réflexion sur “Le Court-Bouillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s